Dans un article du mois d’Octobre le Washington post met à l’honneur Basquiat et Rammellzee. Décryptant l’exposition du MFA Boston, “Writing The Future Basquiat and The Hip Hop Generation”. Le média Américain nous rappelle le poids et l’impact d’artistes comme Basquiat et Rammellzee dans le mouvement “post-graffiti”, qui a vu les artistes urbains adapter leur travail pour être exposé dans des galeries haut de gamme, des clips vidéo, voir même la mode. L’article présente Rammellzee comme un artiste visionnaire et se penche sur la singularité de son travail, afin de mieux comprendre l’impact et la place qu’occupe l’artiste dans le domaine de l’art.

En plus de nous donner envie de découvrir l’exposition du MFA Boston, l’article vente l’influence du graffiti dans bien des domaines, à travers ses meilleurs représentants , Basquiat et Rammellzee. 

 

Ci-contre l’article :

https://www.washingtonpost.com/entertainment/museums/basquiat-hip-hop-black-panther/2020/10/26/cb470536-13bb-11eb-ad6f-36c93e6e94fb_story.html